Qu’est-ce que la phytothérapie ?

Les bienfaits de la phytothérapie

La phytothérapie ou la thérapie par les plantes est une méthode utilisant les végétaux médicinaux. Bien que ce traitement soit utile contre l’insuffisance ou le manque de sommeil chronique, et un bon allié pour maigrir, il reste une thérapeutique complémentaire qui ne peut, en aucun cas, remplacer les interventions accomplies par la médecine.

Définition de la phytothérapie

La phytothérapie est une méthode utilisant les végétaux médicinaux dont les principes actifs naturels et les extraits de graminées. Elle est adoptée depuis des siècles et se présente sous les formes suivantes : patches, huiles, gélules, extrait, teinture mère, décoction et tisanes. Etymologiquement, le therme « phyto » qui signifie « végétal » est issu du grec ancien, avec le terme plus clair de « phyton ». La « thérapie par les plantes », tel est donc le sens de la phytothérapie. En France, ce traitement est assimilé à une médecine semblable à l’homéopathie. Sa pratique a été accordée par le Ministère de la Santé depuis 1986. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  elle est une médecine traditionnelle. En principe, la thérapie par les plantes  n’allège que des symptômes (circulatoires, digestifs…). Le traitement des affections relève des produits pharmaceutiques, préparés et examinés. En d’autres termes, les plantes restent des matières premières essentielles à la pharmacopée moderne. Pour conclure, il faut noter que ce traitement par les plantes est une thérapeutique complémentaire qui ne peut, en aucun cas, remplacer les interventions réalisées par la médecine.

La phytothérapie : un traitement au service du sommeil

De nos jours, le recours à une aide médicamenteuse est discuté, en cas d’insuffisance ou de manque de sommeil chronique. En ce qui concerne les plantes, depuis très longtemps, celles-ci sont utilisées et très connues dans le soin de nombreux maux. Malheureusement, pour le sommeil, elles n’ont pas vraiment fait leur preuve. Très peu de préparations à base de plantes ont été expérimentées selon des normes pharmacologiques conduites rigoureusement. Au mieux, les condensés de valériane semblent avoir une excellente efficience au placebo, sur la qualité subjective du sommeil estimée par le patient, mais dépourvus d’efficience objective estimée par enregistrements polysomnographiques. Les autres plantes, elles, peuvent avoir des effets calmant et sédatif, mais non pas d’effet positif sur le sommeil. C’est le cas de la camomille, de la fleur d’oranger, les tisanes les plus éprouvées afin de mieux dormir, le kava, le rooibos, le pavot de Californie, les moins connues, et les huiles de lavande, afin de calmer l’agitation, et d’angélique, pour apaiser la nervosité. Au final, il n’y a pas d’action prouvée de la totalité de ces graminées sur le sommeil, mais une action calmante.

La phytothérapie : un bon remède pour maigrir

Envie d’avoir une jolie silhouette ? Éprouvez la minceur phyto ! En effet, en gélules ou en tisane, les graminées « antikilos » sont de bons alliés pour maigrir, si, bien sûr, vous ne jouez pas les herboristes néophytes en maraboutant les arbrisseaux de la terrasse, et n’absorbez pas tout ce qui est labellisé champêtre, peu importe la dose. Votre cure minceur pourrait être alors un succès pour votre bourse. Dans le cas contraire, vous accablerez vos reins et empoisonnerez votre corps. Les plantes utilisées pour maigrir sont : le guarana, une graine d’Amazonie très riche en caféine, le thé vert, de par sa forte concentration en caféine boostant la fusion des dépôts de graisse, le fucus, une algue active dont l’iode accélère les échanges entre les cellules pour favoriser l’élimination des toxines, et le charbon végétal qui résulte du concassage de coques de noix de coco calcinées.