Les secrets du maté et pourquoi le consommer ?

Avec le stress et l’agitation de la vie quotidienne, vous avez besoin de quelque chose qui vous aide à vous détendre et à vous relaxer. Le maté est parfaitement adapté à cette situation. Il est donc bon de tout savoir sur cette boisson. On en consomme généralement en l’infusant comme du thé.

Le maté : quel est sont origine ?

Selon de nombreux textes ibériques du XVIe siècle, les feuilles du maté étaient appelées à l’époque yerba del Paraguay ou, plus exactement, herbe du Paraguay. Bien que cette plante pousse dans plusieurs pays, sa consommation a commencé au Paraguay tel que nous le connaissons. Elle est encore majoritairement consommée en tereré, c’est-à-dire en infusion froide. Elle était alors utilisée pour chasser la fatigue et aussi pour favoriser la bonne humeur. Mais surtout, les gens en faisaient aussi une base pour leurs médicaments. De manière caractéristique, le mate est, avec le café et le thé, l’une des trois principales boissons contenant de la caféine et la plus consommée dans le monde. Ainsi, il est largement consommé au Chili, en Uruguay, au Paraguay, en Bolivie, dans le sud du Brésil et est également une boisson argentine. Mais qu’est-ce que le maté ? Il s’agit en fait d’une boisson traditionnelle. Il s’agit d’une feuille qui provient d’un arbre. Elle ne contient pas de calories et c’est une boisson détox. Il se consomme comme le thé, en infusant ses feuilles. Pour plus d’informations, cliquez sur labombilla.fr

Comment cultiver et récolter le maté ?

Le maté n’est en aucun cas cultivable, car c’est une plante habituée à un climat tropical. La plantation du Maté a lieu toute l’année dans une serre humide et surtout chaude. La toute première étape de la culture est évidemment le tri des jeunes plants qui seront ensuite maintenus en pépinière. Les jeunes pousses vont grandir six mois avant de pouvoir être mises en terre. Pour se développer, les plantes auront besoin d’un sol argileux, humide et surtout riche en nutriments. La qualité de la récolte dépendra ensuite du nombre de plants par hectare. On peut trouver des plantations industrielles où l’on a plus de deux mille plantes par hectare. Il existe également des types de plantations semi-sauvages qui sont constituées de forêts sous ombrage. A partir de là, ce ne sera qu’après 4 ans que nous pourrons procéder à la première récolte. Les prochaines se feront tous les trois ans entre mai et mars. Ce seront les jeunes branches qui seront coupées pour par la suite récupérer les feuilles.

Pourquoi consommer du maté ?

L’infusion maté n’est pas une infusion de thé comme les autres. En effet, le maté possède des secrets qui en font une plante unique. Tout d’abord, sachez que le maté a une teneur importante en caféine et en théobromine. Cela lui confère la vertu de favoriser la concentration et de rester en forme. De plus, grâce à la théobromine, l’effet énergisant du maté est diffus, c’est-à-dire qu’il ne provoque pas de pic d’excitation chez le consommateur. De ce fait, il apporte une énergie de longue durée. D’autre part, le maté est un stimulant sain. En effet, il contient plusieurs vitamines, à savoir les vitamines A, B1, B2, C et E. Il contient également du potassium, du magnésium, du fer et plusieurs antioxydants. De plus, le maté est moins riche en caféine que le café. Il a également une vertu cognitive. En d’autres termes, il a des impacts positifs sur notre cerveau que ce soit en termes de mémorisation, de perception ou de capacité à apprendre de nouvelles choses. Cette vertu cognitive est due à la présence de caféine dans le maté. Par ailleurs, des études ont également montré que c’est un excellent brûleur de graisse.

Comment préparer et prendre le maté ?

Pour préparer votre boisson au maté, il vous faut d’abord un thermos pour garder l’eau chaude. Ensuite, vous aurez besoin d’une calebasse qui vous servira de récipient. Enfin, vous devrez vous munir d’une bombilla, une sorte de tube qui sert à absorber les infusions, et à conserver les herbes. Bien sûr, il ne faut pas oublier le maté qui sera infusé. Avant tout, l’eau doit être chauffée sans la faire bouillir, car une eau trop chaude rendra le maté très amer et désagréable. La température idéale de l’eau se situe entre 70°C et 80°C. Puis, remplissez votre calebasse d’herbe à maté jusqu’aux deux tiers selon sa taille. Vous devez secouer ou tourner un peu la calebasse pour bien mélanger les feuilles de maté. Ensuite, creusez un endroit dans la calebasse remplie de maté pour y placer la bombilla. Enfin, versez doucement l’eau chaude dans le côté creux de la calebasse. C’est tout, l’infusion est terminée, vous pouvez déguster votre thé maté. Si vous n’avez pas de bombilla, vous pouvez réaliser une infusion de maté avec une simple boule à thé. Pour une boisson argentine, il existe des petits sachets de maté qui vous permettront de réaliser l’infusion argentine.